Loading

Les dangers du jeunisme

Les dangers du jeunisme



« Fuis les passions de la jeunesse, et recherche la justice, la foi, l’amour, la paix, avec ceux qui invoquent le Seigneur d’un cœur pur. »

2 Timothée 2:22

« Ne réprimande pas rudement le vieillard, mais exhorte-le comme un père ; exhorte les jeunes gens comme des frères »

1 Timothée 5:1

La Bible ne traite pas souvent des questions des rapports entre la jeunesse et les seniors. Dans l’antiquité, être jeune est une infériorité ; dans la cité comme dans la famille, le jeune homme aura pour vertu essentielle la discrétion et l’effacement.

La sollicitude et les préoccupations dont se trouve entourée la jeunesse dans nos sociétés modernes n’ont donc pas d’équivalents aux temps bibliques. Les temps ont bien changé et aujourd’hui, c’est une tendance inverse qui existe : le jeunisme.

Le jeunisme est une tendance sociale qui favorise et valorise excessivement la jeunesse, en reléguant les personnes âgées au second plan. Bien qu’il soit important de célébrer la jeunesse et d’apprécier la vitalité et l’énergie des jeunes, le jeunisme comporte certains dangers pour les seniors.

Dans un contexte chrétien, les dangers du jeunisme ne sont pas absents, loin de là !

Voici quelques-uns de ces dangers :

1. Discrimination et exclusion : 

Le jeunisme peut conduire à la discrimination et à l’exclusion des personnes âgées de nombreux aspects de la vie sociale, tels que l’emploi, l’éducation, les médias et même les relations personnelles. Les seniors peuvent être perçus comme moins compétents, moins productifs ou moins attrayants, ce qui peut entraîner une marginalisation sociale.

Dans l’église, nous retrouvons les mêmes tendances que dans la société… L’esprit du monde n’est pas toujours là où il se voit le plus.

2. Dévalorisation des contributions : 

Les personnes âgées ont accumulé une richesse d’expériences, de connaissances et de compétences tout au long de leur vie. Cependant, le jeunisme tend à minimiser ou à ignorer ces contributions, créant ainsi un sentiment d’inutilité ou de négligence chez les seniors. Cela peut affecter leur estime de soi et leur sentiment d’appartenance à la société. 

La jeune génération, portée par son énergie naturelle, veut que les choses changent, bougent et évoluent très rapidement. Nous le voyons évidemment dans les milieux chrétiens.    

3. Pression pour paraître jeune : 

Le jeunisme peut exercer une pression sur les personnes âgées pour qu’elles tentent de paraître plus jeunes. Cela peut conduire à des comportements nuisibles, tels que des interventions chirurgicales risquées, l’utilisation excessive de produits anti-âge ou même le développement de troubles de l’alimentation. La recherche incessante de la jeunesse éternelle peut avoir des conséquences néfastes sur la santé physique et mentale des seniors. 

Le senior chrétien ne recherche pas la jeunesse éternelle, il a la vie éternelle, ce qui est bien différent ! Il faut assumer son âge et mettre en avant les qualités propres aux seniors chrétiens.

4. Négligence des problèmes de santé :

En accordant trop d’attention à la jeunesse, on peut négliger les problèmes de santé spécifiques aux personnes âgées. Les maladies liées au vieillissement, les problèmes de mobilité et les troubles cognitifs peuvent être minimisés ou ignorés en raison de l’accent mis sur la jeunesse. Cela peut entraîner un manque de soutien adéquat pour les seniors et une détérioration de leur qualité de vie. 

L’église est un corps spirituel, mais aussi un corps social où chacun doit trouver sa place et où chacun doit être pris en compte. Les seniors doivent être particulièrement l’objet d’un véritable amour fraternel de la part de tous les membres de l’église.

5. Isolement social : 

Lorsque les personnes âgées sont exclues ou marginalisées en raison du jeunisme, elles courent le risque de se retrouver isolées socialement. L’isolement social est un problème grave qui peut affecter la santé physique et mentale des seniors. Le manque de soutien social peut conduire à la dépression, à l’anxiété et à d’autres problèmes de santé. 

L’isolement des seniors chrétiens peut exister de deux manières au sein de l’église :
 1. Bien que participant activement à la vie de l’église locale, les seniors peuvent être isolés en ne recevant pas l’attention qui leur est due. Ils sont présents, mais ils ne comptent pas…
 2. Ne pouvant plus participer aux réunions de l’église locale, les seniors restent donc chez eux ou dans une structure pour seniors. Il y isolement physique, mais aussi et c’est encore plus tragique, isolement spirituel s’ils ne sont pas visités et entourés par l’église.

Il est important de lutter contre le jeunisme en valorisant la diversité intergénérationnelle et en reconnaissant la valeur des personnes de tous les âges. Chaque étape de la vie a ses propres défis, opportunités et contributions uniques. En favorisant l’équilibre entre les générations et en prenant en compte les besoins des seniors, l’église locale peut créer un environnement où chaque individu est apprécié et respecté, quel que soit son âge.

Laurent GUILLET

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

articles similaires...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

à lire aussi...

Sénior chrétiens : Le mot "Théo" de la semaine
Pentecôte

Le terme « pentecôte » provient du grec « pentêkostê », qui signifie « cinquantième ».

Thème similaire...

les groupes...

s'abonner...

Abonnez-vous et recevez chaque semaine nos derniers articles !